8eme partie – HIGH SIERRA – Red Meadows jusqu’à Horseshoe Meadow

Classé dans : Présentations | 8

 

8eme partie – HIGH SIERRA – Red Meadows jusqu’à Horseshoe Meadow soit 307,88km et 2842,64km depuis le début

Jour 116 : 4,64km la veille + 32,32km Départ de Red Meadows
Jour 117 : 34,08km
Jour 118 : 33,92km
Jour 119 : 35,04km
Jour 120 : 33,44km
Jour 121 : 26,78km Arrivée à Independance
Jour 122 : 13,18km NERO DAY Départ d’Independance
Jour 123 : 22,08km
Jour 124 : 18,20km Arrivée au pied du Mount Whitney
Jour 125 : 30,20km
Jour 126 : 24km Arrivée à Horseshoe Meadow (Lone Pine) – Fin de la Sierra et fin du flip-flop!!

Hey hey !Nous revoilà 😉

On en a pris plein les yeux ( et les jambes ) ces derniers jours , juste magique … Bienvenue dans la Haute Sierra et ses montagnes qui varient de 3000 à 4416 mètres. On a fait le plein de globules rouges là c’est sur !
Le départ de Red Meadows a été LOURD… Kévin portait certainement plus de 25 kilos et moi un peu moins de 20 ( on suppose ). Qui dit haute montagne dit ravitaillement plus compliqué, c’est pourquoi nous sommes partis avec 7 jours de nourriture pour réaliser pas loin de 200 kilomètres . Un vrai CHALLENGE… On aurait pu faire autrement et sortir au bout de 3 jours pour faire plus léger mais trop de kilomètres de détours ( entre 15 et 20 kms, non merci on en fait assez ahah).

Les 2 premiers jours seront durs durs, pause impérative toutes les 2 heures pour soulager le dos 🙂 On mange deux fois plus que d’habitude et c’est normal , on brûle des calories à une vitesse folle. C’est difficile mais en même temps tellement bon !

On est vraiment dans notre élément ici : montagnes,lacs, rivières à gogo c’est extra 🙂 Malgré quelques orages nous avons de superbes conditions météorologiques pour ces altitudes. Nous avons plusieurs « pass » autrement dit plusieurs cols très hauts à franchir. Les principales sont : silver, selden, muir, mather, pinchot, glenn, kearsarge et forester. Cette dernière « pass » sera la plus haute : 4009 mètres tout de même.Nous ferons en sorte de passer ces cols au plus tard à midi, en montagne le temps change très vite et presque tous les jours entre 14 et 16h l’orage éclatera…
Et en exclusivité rien que pour vous , une photo et une vidéo d’un « black bear » …

 

On a croisé ce jeune ours à la fin d’une longue très longue descente non loin d’un bivouac, on entendait les randonneurs qui devaient être à une cinquantaine de mètres. Je marche devant, Kévin en second…Je m’arrête d’un coup, j’ai vu un animal traverser le chemin 20 mètres plus bas. Une biche ? Un ours ? Un puma ? Bonne question ! Je suis presque certaine qu’il s’agit d’un ours. On s’avance tout doux sans un bruit avec Kévin et là suprise le voilà… Magnifique… Il nous regarde, on le regarde, aucune agressivité mais le plus inquiétant est qu’il n’a absolument pas peur de nous. Par précaution nous préviendrons les randonneurs suivants afin d’être davantage prudents avec la nourriture, les ours ont l’odorat très développé. Hors de question de garder de la nourriture dans la tente ou un paquet de bonbons oublié au fond d’une poche, tout doit rentrer dans la bearcanister pour couper les odeurs ou à défaut des sacs étanches qu’il faut ensuite suspendre à un arbre. Quelle logistique !
Et oui cet ours n’est pas « black »on avait remarqué 😉 Leur couleur varie du brun très clair au brun très foncé.
Celui là est beaucoup plus petit et semble plus mignon que celui que nous avons croisé 15 jours plutôt. Ce coup-ci on a pas eu le temps de dégainer l’appareil photo, un ours courre très vite même en pleine montée dans un pierrier !
Challenge relevé et même dépassé, nous réalisons les 200 kms en 6 jours … piouf , bien exténués quand même.
Pour se ravitailler à Independence, il faut faire 24 kms de détours et franchir kearsarge pass deux fois en tout hors pct. Arrivés à la route la ville est encore à 25 kms de là mais coup de bol nous tombons sur Mike un trail angel. Mike est retraité et occupe son temps à conduire les randonneurs gratuitement en ville . C’est ainsi que nous ferons parking => Independence aller retour en 2 jours grâce à lui . Juste incroyable 🙂 On s’offre l’hôtel ce soir là, on en a besoin 🙂 Petit déjeuner exceptionnel confectionné par la maîtresse des lieux : fruits frais, jus d’orange maison, gauffres, quiches,bacon, cake à la banane… Bref, ce moment nous redonnera l’énergie nécessaire pour repartir. C’est tellement bon de bien manger 🙂

De retour sur le trail il nous reste un peu plus de 100 kms pour rejoindre « horshoe meadows »soit Lone pine. Nous avions quitté le trail à cet endroit même en date du 28 avril… Et parce qu’on en a pas assez on fait un petit extra hors pct : gravir le Mont Whitney qui culmine à 4416 mètres. Il s’agit de la plus haute montagne des Etats-Unis ( hors Alaska) et l’objectif est de randonner de nuit pour atteindre le sommet au lever de soleil… Malheureux non ? Nous serons les premiers de la journée au sommet, 4 heures du matin au top .Bon ok on était un peu en avance pour le lever du soleil mais on voulait être sur de ne pas se louper. En plus coup de bol, cette nuit là : « black peach » autrement dit nuit noire, magique pour les étoiles !

Arrivés à Lone pine, la boucle est bouclée, fin de la sierra et des hautes montagnes …Maintenant retour dans le sens de la marche, direction Ashland en stop à  presque 900 kilomètres d’ici… Une autre grande aventure que l’on éspère réaliser en 2 jours maximum

 

8 Responses

  1. Le goc

    Merci pour ce film sur l’ours !!! Quelle chance ! Et vos photos btoujoursbaussi superbes ! Bon retour sur Ashland ! À bientôt
    MF et Daniel

  2. BIGNON

    Bravo c »est superbe tout ça mais je prefere regarder les photos !! Bonne continuation Bisous Annie

  3. Clémence et Clément

    Mais quel voyage de oufff! cette vidéo d’ours est juste magique vous avez eu trop de chance 😉
    Amusez-vous bien pour la suite de l’aventure !! des bisous

  4. Batavia

    On parlait des ours qui pouvaient être méchants… finalement ils ont l’air vachement sympas… de loin quand même

  5. Astrid & co

    Merci Merci Merci !! Ayant raté quelques épisodes, je viens de tout relire depuis le début. Quelle aventure. Je vous admire et vous souhaite un max de courage et de force pour la suite. Toutes ses rencontres humaines ET ANIMALES… non mais sérieux un ours quoi !!! Trop de chance. Have a good trip. Pressée de lire la suite. Des bises

  6. Jean Tanguy

    Je vous découvre tardivement… Du coup, je lis tout d’un coup. Déjà que je trouve que le Gr10 est grand, mais le PCT -et ce que vous faites- est énorme ! Merci pour le récit et merci pour vos très belles photos. Bravo aussi pour votre bonne humeur sur le photos (jamais de baisse de forme ?!).
    Et heureux de savoir qu’il y a encore des bretons sur le PCT …

  7. Michel PLAZA

    Tu tremble Canaille!……. devant l’Ours roi des Montagnes, pour cette video, il est fort beau;
    Des lieux féeriques, qui se gagnent !!!!!!!
    Facile de vous accompagner devant un écran.
    Bisous de Michel & Hugo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.